12017Juin
A Savignac,  les voyages forment définitivement la jeunesse : retours d’expérience des Foundation Degree – Promotion 12

A Savignac,  les voyages forment définitivement la jeunesse : retours d’expérience des Foundation Degree – Promotion 12

Les Foundation Degree Promotion 12 reviennent de 4 mois d’expérience professionnelle en Grande-Bretagne. Entre travail acharné, fous rires et apprentissage de leur futur métier en totale immersion dans la magnifique ville de Stratford-upon-Avon: les futurs diplômés nous disent tout !

Une expérience multiculturelle et des missions variées

Victor Loubignac et Célia Fachaux, tout d’abord, qui ont eu la chance de travailler ensemble au sein de l’hôtel « The Arden », un boutique-hôtel très chic. Ils sont tous deux ravis de leur expérience en particulier grâce « aux événements divers et variés organisés par l’hôtel ». Victor souligne « cela m’a évité un travail monotone et m’a permis de découvrir tous les services proposés. » Notre étudiant complète en reconnaissant : « j’ai beaucoup évolué et appris énormément de choses. Pour autant, j’ai également pu acquérir du recul en comprenant les subtilités du management interculturel : il y avait parfois un réel fossé entre les attentes du milieu en France et en Grande Bretagne. » Aussi bien Célia que Victor ont remarqué une nette amélioration de leur anglais aussi bien en terme de compréhension que de fluidité dans leur communication.

Des équipes de travail comme une seconde famille

Autre établissement, autre expérience : Valentin Riboulet a intégré l’équipe du Chesford Grange à Kenilworth. Même s’il appréhendait les débuts de son immersion, Valentin affirme aujourd’hui «  après une semaine de travail, j’ai réalisé que ma véritable angoisse se trouvait être la peur du changement. En effet, après une semaine passée avec l’équipe, je me suis rendu compte que je faisais partie intégrante du staff. Cela m’a permis d’intégrer une vraie notion de plaisir dans mes tâches quotidiennes. » Il conclue sur ces mots très positifs « grâce à ces rencontres et à la confiance qu’ils m’ont apportés, j’ai réellement mûri ma vision du manager que je souhaite devenir. » Wilma Cottin au Wirlcombe Hotel a elle aussi expérimenté l’aptitude au changement, la polyvalence et la flexibilité à laquelle on l’avait initiée pendant sa première année. « Lors du départ de mon manager, j’ai du m’adapter à de nouvelles situations et à tout autant d’exigences : changement d’uniforme, de façon de travailler…».

John Gilbert ne cache pas son enthousiasme au Bureau Bar de Birmingham : « je peux dire que je suis 100 % à l’aise dans mon travail. Mon environnement professionnel est très agréable (je m’occupe du Rooftop) et j’apprécie le fait d’être parfaitement autonome. »

Mots d’ordre : rencontres multiculturelles et entraide

Autre aspect de l’aventure : le multiculturalisme déjà évoqué par Victor Loubignac et souligné par Carla « mes collègues sont bulgares, italiens, polonais et, à ma grande surprise, je me suis très rapidement habituée à leur méthode de travail. L’environnement de l’Ecole nous pousse constamment à travailler en groupe, des groupes que l’on ne choisit pas et sur le terrain cet apprentissage s’avère un véritable plus. Tout le monde s’entraide et personne n’a sauté la célèbre case « polish ! »

Last but not least, Romane, présidente de sa promotion et qui a su la fédérer malgré l’éloignement, a évolué au sein du Mallory Court Hotel. « J’ai vécu une expérience inoubliable et surtout j’ai très rapidement évolué. En un mois et demi, j’ai accédé au poste de chef de rang. Je reviendrai sans hésiter en Grande-Bretagne dès que l’occasion se représentera. »